Pour une deuxième année, les jardins citoyens du Quartier Pointe-Nord sont une réalité, grâce au  groupe Demain L’Île-des-Sœurs.  Avec l’aide de quelques bénévoles, des légumes et des fines herbes ont été plantés dans les saillies de trottoirs, carrés d’arbres et bacs.

Inspirés par le film Demain, Louise Poulin, Ginette Petit, Daniel Dõ et Diane Couturier ont décidé de se mobiliser afin de créer ce projet d’agriculture urbaine, à petite échelle,  pour en faire bénéficier les citoyens de l’île.  ‘’Nous avons tout d’abord sollicité la Corporation Proment afin d’utiliser leurs terrains vacants.  Mais puisque cette approche serait de nature temporaire, Ilan Gewurz, Vice-président exécutif de la Corporation Proment, nous a proposé d’utiliser, à la place,  les installations de la ville pour faire du jardinage. ’’précise Louise Poulin.  La ville a attribué certaines plates bandes pour cultiver les fines herbes et a fourni des pots de fleurs géants pour planter les légumes.  Des bacs, surélevés servent également pour la culture des légumes.

Un travail d’équipe 

Le groupe est appuyé par la Maison de l’environnement, l’Escouade verte de Verdun,  Madame Isabelle  Melançon, députée de Verdun et Ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, qui  a alloué un petit budget pour l’achat de matériel, de terre et de plants.

De gauche à droite: Louise Poulin, Alex de l’Escouade verte, Isabelle Melançon, Marie-Andrée Mauger, Kanato Tsuruta, Sophie Guillemette et Guylaine Blais

Chaque année, les citoyens bénévoles sont invités à participer à la plantation et l’entretien des jardins. Les bénévoles peuvent laisser un message sur  la page facebook https://www.facebook.com/demainliledessoeurs/ afin de mentionner leur disponibilité pour s’occuper de l’entretien.  Un responsable par semaine est assigné et ce, jusqu’à la fin septembre. ‘’Il faut arroser quotidiennement, sauf s’il y a de la pluie car c’est très venteux sur  la Pointe-Nord’’ souligne Louise. On peut arroser avant d’aller  travailler ou en rentrant. ‘’Les jardins appartiennent aux citoyens, alors si vous trouvez que c’est sec, ne vous gênez pas pour arroser.  Tout le matériel requis pour faire l’entretien est entreposé au dépanneur La petite Épicerie’’ poursuit Louise.

Une belle variété de plants

On retrouve principalement dans les saillies de trottoirs des fines herbes : thym, menthe, persil, origan, basilic, sauge, ciboulette, romarin et estragon.  On a également planté des tournesols et des petits arbres fruitiers contenant du cassis, plante riche en antioxydants. Dans les pots de fleurs, on a planté des légumes : laitue, carottes, concombres,  tomates et du basilic autour des tomates.  Le basilic agit comme répulsif naturel contre les moustiques.

Quelques fines herbes et plantes à récolter au cours de l’été.

Trois sœurs au jardin

La culture des trois sœurs consiste à semer des plantes complémentaires dans le même pot.  On a donc utilisé cette méthode ancestrale pour planter dans un bac, situé sur la plaza piétonnière, du mais, des haricots et des courges.  Le mais sert de tuteur pour les haricots grimpants et les courges, grâce à leur feuillage dense, protègent le sol contre les mauvaises herbes et le gardent plus frais.

Un mouvement qui prend de l’ampleur

Il existe d’autres jardins citoyens sur l’île, notamment à l’école des Marguerite où les élèves, en collaboration avec la maison de l’environnement, ont planté des citrouilles.  Les élèves pourront récolter leur citrouille pour l’Halloween.   Un autre jardin, sur le principe de la culture des trois sœurs a été mis sur pied à la Place de l’Unité.  Il symbolise également les trois religions présentes à cet endroit.  Le matériel nécessaire à l’entretien des plantes de ce secteur est disponible à la pizzéria.

‘’Les gens pourront s’approvisionner durant tout l’été.  D’autres jardins peuvent être mis sur pied dans l’île, tant qu’il y a des gens désirant s’impliquer’’. conclut Louise Poulin.

Partagez vos commentaires