Force est d’admettre que la pandémie de la COVID-19 nous force à revoir nos façons de faire. La sécurité des résidents et des travailleurs étant prioritaire, plusieurs mesures spéciales sont instaurées dans les édifices de copropriétés.  La reprise de la  construction et la gestion au quotidien de la vie en copropriété amènent leurs lots de défis.  Louis-Joseph Papineau, de la Corporation Proment et Sonia Beauchemin, de gestion Sovica, responsable de plusieurs édifices de copropriétés à L’Île-des-Sœurs, nous expliquent leur mode de fonctionnement aux temps de la COVID-19.

Reprise des travaux de construction dans Evolo X

La reprise des travaux dans Evolo X (et bientôt dans MYX), après un mois d’arrêt a été accueillie avec soulagement. L’industrie doit cependant s’adapter aux nouvelles exigences d’aménagement et d’organisation du travail. « Nous devons faire preuve de prudence dans la reprise des travaux et suivons de près les recommandations du gouvernement et de la CNESST.  Nous apporterons des ajustements au fur à mesure que la situation évolue’’, précise Louis-Joseph Papineau, VP développement et construction de la Corporation Proment.

Parmi les procédures spéciales adoptées auprès des travailleurs et sous-traitants nous notons :

  • vérification de l’état de santé des travailleurs arrivant sur le chantier
  • distribution de masques pour les travailleurs
  • lavage obligatoire des mains
  • ascenseur dédié aux travailleurs
  • nettoyage plus fréquent des aires de travail, de repos ainsi que des outils.
  • respect de la distanciation physique

La vie en copropriété

Si vous devez emménager bientôt dans votre nouveau condo, sachez que le mode vie en copropriété subit également les contrecoups de la pandémie. Pour assurer la sécurité de tous, nous interdisons l’accès aux aires communes, salle d’exercices, salle de réception, piscine, suites d’invités  Évidemment les visiteurs (famille, femme de ménage etc) sont proscrits, sauf pour les gens nécessitant des soins.

Mise en place de mesures sanitaires accrues dans les édifices.

  • Nettoyage plus fréquent des ascenseurs et restriction du nombre de passagers
  • Distribution de gel antiseptique à la réception de l’édifice
  • Désinfection des objets ou appareils qui utilisés fréquemment : boutons d’ascenseur, poignées etc.
  • Distribution de masques et des gants aux employés.
  • Port du masque pour les livreurs et déménageurs

Modification de l’organisation du travail au quotidien afin d’éviter toute contamination.

  • Bureau de gestion accessible par courriel ou par téléphone.
  • Colis laissés auprès du portier et les résidents vont les récupérer eux-mêmes.

Notez qu’un résident qui contracte la COVID-19 doit obligatoirement en aviser la gestion.  On s’assurera de son maintien en quarantaine et l’étage où il réside fera l’objet d’une attention particulière, par exemple, on s’occupera de sortir ses ordures.

‘’Nous communiquons fréquemment avec les résidents afin de les aviser de tout changement de procédure ou suite aux annonces faites par le gouvernement’’ précise Sonia Beauchemin.  ‘’Règle générale, nous avons une bonne collaboration de la part des résidents.  Ceux et celles qui ne se conforment pas aux politiques de confinement se font dénoncer par leurs voisins’’.

Alors qu’il nous reste beaucoup à apprendre sur cet ennemi commun, le gouvernement travaille sur la reprise graduelle des activités.  Si plusieurs accueillent avec joie des mesures plus souples avec l’arrivée des beaux jours, nous devons nous réinventer, repenser nos modèles d’affaires, nos comportements.

 

Partagez vos commentaires